vendredi 31 octobre 2008

[Critique] Disaster : Day of Crisis - Wii

Une journée en enfer !

Lutter contre un groupe terroriste, on voit ça dans la plupart des jeux, mais ajoutez-y un séisme, puis des incendies ou encore un tsunami et vous obtenez Disaster : Day of Crisis. Préparez vous a une journée bien remplie...
Ça commence mal pour Ray, le voilà à la poursuite de terroristes qui menacent de faire exploser des ogives nucléaires sur les États-Unis ! Tout ça pour sauver une fille, Lisa, la petite sœur de son meilleur ami enlevée par ces même terroristes avec son professeur en sismologie! Ce qui aurai put être relativement facile pour cette ancien marine et secouriste devient un véritable enfer lorsque les éléments se déchainent sur le pays! Séisme, tornade ou encore tsunami! La journée de Ray vire au cauchemar! 
 Le scénario peut paraître complètement nul, voire comique tant la coïncidence est grosse (des terroristes attaquent le pays et en même temps des catastrophes éclatent) mais en fait il permet de l'action non-stop et il se laisse suivre avec plaisir, sans aucun temps mort! Préparez-vous pour une journée bien remplie du début jusqu'à la fin.

S'inspirant des séries comme 24 mais surtout des films catastrophes, on trouve aussi une grande inspiration du côté de Metal Gear Solid pour les affrontements contre les boss, Trauma Center pour les sauvetages des citoyens ou encore Time Crisis pour le shoot! Un mélange des genres plutôt réussi qui nous permet d'avoir plusieurs gameplay différents. Ainsi, durant son exploration, Ray portera secours aux citoyens blessés, mais encore faut-il les trouver. Pour cela, il suffit de presser Z et Ray se met dans la direction du pauvre blessé. Une fois sur place, plusieurs actions s'offrent à nous comme nettoyer une plaie ou faire un massage cardiaque, le tout à la Wiimote et au Nunchuck. Mais il n'y a pas que le sauvetage. 
Le groupe SURGE poursuit Ray ce qui nous donne des phases de shoot intenses et nombreuses. Quand un groupe d'ennemis attaque Ray, la vue prend celle d'un FPS et nous voila dans le feu de l'action! Comme dans Time Crisis, on est sur rail et la seule liberté qu'on ait est de pouvoir se planquer derrière les éléments du décor ou encore zoomer sur les ennemis. Des ennemis qui ne se contentent pas de rester figés et de tirer, ils courent d'un endroit à un autre, se planquent et certains viennent même à votre rencontre, que vous soyez à couvert ou non! Durant ces phases de shoot, la Wiimote sert de visée et un bref coup du nunchuck sert à recharger votre arme. Même si ces phases ont un côté vieux jeux d'arcade, elles sont très plaisantes à jouer et sont même assez stressantes. 
En plus du shoot et du sauvetage, Ray aura la possibilité de conduire des voitures, et encore là, la Wiimote est exploitée. Il faut la tenir à l'horizontale et la pencher vers la gauche ou la droite pour tourner. Une maniabilité déjà vue dans d'autres jeux, mais ici elle est particulièrement agréable à jouer et la Wiimote répond parfaitement bien.

Bref toutes ces phases s'imbriquent l'une dans l'autre de façon naturelle, offrant un mix de gameplay et permettant de ne jamais s'ennuyer! Ajoutez à cela des passages en  QTE (Abréviation de Quick Time Event). Démocratisés avec Shenmue, les QTE désignent une séquence cinématique interactive où le joueur doit presser une série de boutons dans le bon timing pour poursuivre l'action ou il faut bouger la Wiimote dans une direction à un certain moment pour effectuer une action spéciale et vous n'aurez pas le temps de souffler! Et c'est temps mieux!

Ensuite, Ray n'est pas invincible comme on pourrait le penser, pour survivre il va devoir manger! En effet, en haut, à gauche de l'écran se trouvent deux jauges, l'une est verte et c'est votre niveau de vie, l'autre est grise et c'est votre jauge d'endurance. La jauge grise se vide petit à petit durant le niveau, et une fois vide, c'est votre jauge de vie qui se vide petit à petit. Pour remédier à cela, et pour ne pas mourir au bout de 10 min de jeu, vous devez vous nourrir pour remplir votre jauge d'endurance. Comment? En détruisant des cartons, poubelles et autres objets pour trouver de la nourriture et permettre a Ray de survivre. Bien sur, cela remplit que votre jauge grise et pas la jauge de vie. Comme pour la faim, un autre besoin physique est pris en compte: l'épuisement. Je m'explique, vous pouvez courir en inclinant le stick, mais vous pouvez aussi sprinter. Comment? En appuyant sur B tout en avançant. Mais n'en abusez pas, à force de sprinter votre rythme cardiaque augmente et vous vous essoufflerez, perdant une grande partie de votre jauge d'endurance. Le feu est également mortel pour Ray, approchez vous trop prêt et vous prendrez feu, pour l'éteindre il faut secouer la Wiimote et le Nunchuck. La fumée, elle, peut étouffer Ray donc évitez de rester trop longtemps dans une zone enfumée. Une icône représentant vos poumons se trouve en haut à gauche de l'écran et vous indique le niveau de fumée ingérée. Sortez et respirez bien fort en appuyant sur Z pour enlever toute cette fumée des poumons! 
Il ne lui frauda donc pas que sauver des gens ou tuer des terroristes, mais également faire attention à plusieurs autres petits détails qui rendent le jeu plus crédible et Ray plus humain. La partie s'en retrouve plus stressante. Oui, Ray n'est pas un super homme, je tiens à vous le rappeler...

Parlons des graphismes. Franchement, ils sont au dessus des productions habituelles de la Wii. OK, ce n'est pas Mario Galaxy mais c'est plutôt beau. Mention spéciale pour le visage de Ray, parfaitement modélisé, ainsi que certains décors qui sont très beaux! Mais le gros plus du jeu, c'est les cinématiques. Elles utilisent le moteur graphique du jeu mais sont superbement mises en scène! Les doublages américains sont excellents aussi, tout comme la musique qui accompagne très bien chaque action! Le tout nous fait vraiment penser à un film catastrophe dans la mise en scène et la musique, bravo aux développeurs!

Mais il y a aussi des mauvais points. Quelques bugs de collision trainent dans le jeu et la caméra ne se place pas toujours où il faut, heureusement on peut la régler nous même avec la croix de la Wiimote mais elle s'avère plutôt lente à bouger. Ensuite, certains passages sont vraiment ternes au niveau des graphismes.

Enfin, la durée de vie est plus qu'honorable, moins de 10 heure de jeux pour le finir, beaucoup plus pour le terminer a 100%. D'ailleurs un système de points nous incite à refaire le niveau pour être sur de n'avoir rien loupé et obtenir le plus de points possible! Des points distribués en fin de niveau et nécessaires pour l'achat de nouvelles armes et l'optimisation des compétences de Ray. Des bonus sont également débloquables. Enfin, un drôle d'individu est caché dans les niveaux, le trouver débloquera un stand de tir permettant l'obtention de nouvelles armes.

Conclusion
Disaster : Day of Crisis est OVNI sur Wii. Mélangeant plusieurs gameplay différents, on ne s'ennuie pas une seconde et le scénario, même si il est un peu tiré par les cheveux (un groupe de terroriste menace de faire exploser des ogives nucléaires en même temps les éléments se déchaînent sur les États-Unis) se suit avec plaisir tant les rebondissement sont nombreux. Les catastrophes naturelles s'enchainent et sont impressionnantes! C'est un des seul jeu à exploiter si bien la Wiimote et le Nunchuck, une manière différente pour chaque phase de jeu! Tout est utilisé, même le haut parleur de la Wiimote qui diffuse de temps en temps la radio et nous renseigne sur certaines catastrophes à venir et sur les dégâts de la ville. 

Long, plutôt beau, maniable, haletant et truffé de grandes idées, Disaster est un très bon jeu pour une Wii qui en manque cruellement depuis quelques mois!

Note : 17/20


4 commentaires:

  1. Le premier test Wii sur ce site! C'est bien t'ouvre la marche!! :)

    J'aimerais bien l'essayer mais à vrai dire il y a plusieurs avis radicalement différents (toi et jv.com: très bonne note, et jv.fr et Reggie Fils-Aime qui critique carrément Disaster et son prix)... Comme jv.fr le dit si je me le trouve en occasion je me l'achète, sinon ben en neuf: no way!

    RépondreSupprimer
  2. T'es plutôt sympàa avec le jeu, mais j'aime bien les gens sympas avec la Wii, c'est dur à trouver :))
    (Je me suis permis de te linker sur mon blog, t'es libre de faire de même ;))

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate