mardi 17 janvier 2012

[Critique] Super Mario 3D Land - 3DS

Un sans faute pour le premier Mario sur 3DS ?


Une console Nintendo sans Mario, ce n'est pas possible. C'est donc sans surprise que neuf mois après la sortie de la 3DS, Nintendo accouche enfin de Super Mario 3D Land, le premier Mario en 3D relief !

Je vous passe les détails du scénario qui, comme tout le monde le sait déjà, est toujours le même refrain. Une faiblesse qui n'en est pas une. Car ce qui fait la force des Mario, c'est bien sûr les superbes phases de plateforme. Faut dire que le plombier est aussi le roi de son genre, la plateforme, et l'un de ses derniers représentants. Le scénario n'est donc qu'un prétexte pour plonger dans l'aventure.

"Saut périlleux, attaque rodéo, saut en longueur, ect ... ils sont tous là."


Mario Tanuki fait son come back
Parlons de l'aventure. Elle est composée de huit grands mondes, eux même divisés en cinq niveaux. Sans parler des mondes spéciaux disponibles une fois le jeu terminé. Ça en fait des défis de la plateforme à finir ! Les "thèmes" des niveaux sont assez variés, passant de la terre ferme aux nuages, ou encore sous l'eau. Par contre oubliez les niveaux ouverts à la Mario 64, Sunshine ou Galaxy (un peu moins pour ce dernier), ici Nintendo opère un "retour" aux sources, tout comme l’était New Super Mario Bros. C'est donc des niveaux où il faut aller d'un point A à un point B, assez rapidement si possible. Un gameplay qui va comme un gant au format portable. 
En parlant de retour aux sources, le costume Tanuki fait son grand retour ! Absent depuis Super Mario Bros 3 sur NES, ce costume est un peu la star de cet épisode, même si on se rend bien compte qu'il n'est là que pour faire plaisir aux fans, sa fonction n'ayant pas vraiment d'incidences sur le gameplay du soft. Ce n'est pas le seul costume (ouf !) que Mario revêtira dans cette aventure. Mario de feu, Mario boomerang ou encore Mario hélice est de la partie aussi ! C'est peu par rapport aux autres Mario, mais bien assez suffisant. Enfin, sachez que Mario possède toujours tous les mouvements hérités de Mario 64. Saut périlleux, attaque rodéo, saut en longueur, ect ... ils sont tous là. Par contre, j'ai trouvé Mario un poil lent par rapport aux autres épisodes. On dirait qu'il marche alors qu'il devrait courir, mais bon, on s'y fait. Surtout que la touche B permet de sprinter.

"Ce Mario est surement le plus facile de la série ! "

Des power-up pour les plus faibles ...
Je vous disais plus haut que ce Mario était composé de pas mal de monde. Vous pensez alors qu'il est bien long à finir ? ERREUR ! Ce Mario est surement le plus facile de la série ! D'où sa longueur qui peut paraître assez courte. Les premiers mondes se terminent les doigts dans le nez. Heureusement la difficulté augmente vers la fin (et encore ...). Le must restant les niveaux qui se dévoilent une fois le jeu fini. Fini la ballade de santé, là on ressent enfin la grande difficulté de la plateforme, où chaque saut doit être effectué au millimètre près. Malgré une facilité déconcertante au début, nous avons là un level desing diabolique, chaque niveau refermant des mécanismes de plateforme fun, efficace et addictif, comme seul Nintendo sait nous le proposer. C'est comme si Nintendo avait coupé le jeu en deux, une partie facile pour les nouveaux, une autre partie difficile s'adressant avant tout aux joueurs expérimentés. Ajoutons moult bonus pour ceux n'arrivant pas à finir le niveau, comme des power up puissant en cas de trop nombreuses morts, ou encore le fait de devenir Super Mario (Mario grand) automatiquement une fois le drapeau de mi-niveau atteint et on peu dire que oui, c'est le plus facile des Mario !
Enfin, comme dans New Super Mario Bros, il y a trois pièces Etoile à collecter dans chaque niveau. Certaines sont bien cachées, d'autre très bien visible. Elles permettent d'avancer dans l'aventure en "ouvrant" les niveaux supérieurs, donc n'en oubliez pas !

"C'est surement la plus belle 3D disponible sur la console ! "

Un des petit niveau bonus où la 3D vous joue des tours ...
Nous sommes sur 3DS, ne l'oublions pas. C'est donc un Mario tout en 3D relief que Nintendo nous offre. Et on se demande comment on a fait pour jouer sans cette 3D relief tant elle sublime les Mario ! Tout en profondeur et jouant avec les perspectives, la 3D permet de mieux jauger nos sauts, et nous donne également le vertige. C'est surement la plus belle 3D disponible sur la console ! Je ne peux que vous conseiller de la garder activé. D’ailleurs certains petits niveaux bonus jouent avec cette 3D...
La 3DS n'offre pas que la 3D. Le gyroscope de la console est aussi utilisé, mais de façon minime. Seulement  pour regarder autour de nous une fois Mario en face de jumelles, le but étant de trouver des Toad hurleurs qui nous débloquent du coup une pièce étoile. Enfin, la fonction StreetPass permet d'obtenir des power up en cas de rencontres, ainsi que de comparer nos temps dans les niveaux.

"Un des plus beaux jeus de la 3DS, pour le moment."


Attention au vertige !
Terminons sur la partie technique du soft. Les graphismes font honneur à la 3DS, nous offrant même des effets inédits sur la console portable. C'est beau, coloré et fluide. Bien plus beau que sur Wii par exemple. Encore plus immersif grâce à la 3D. Quant aux musiques du titre, elles sont dans la veine de tous les Mario. C'est d'ailleurs toujours les mêmes musiques, mais en version symphoniques. Enfin, les bruitages sont comme les musiques du jeu, toujours les mêmes ... Super Mario 3D Land est donc l'un des plus beaux jeus de la 3DS, pour le moment.


Conclusion
Mario offre à la 3DS un superbe jeu, où la 3D sert enfin à quelque chose et sublime l’expérience de jeu. Malgré une grande facilité au départ, un Mario est un Mario, c'est à dire un jeu de plateforme sublime, où le level design est divin. Les mécanismes de la plateforme ont beau être les mêmes depuis des lustres, on adhère toujours. Il est vrai que ce n'est pas le meilleur épisode de la saga, il n'en demeure pas moins être le jeu utilisant au mieux la 3D de la console et aussi un titre qu'on parcourt avec sourire aux lèvres, toujours partant pour aider le plombier dans les pièges diaboliques et jouissifs de la plateforme made in Nintendo !

On aime :

  • Le retour de Mario sur console portable !
  • L'utilisation judicieuse de la 3D
  • Une 3D justement parfaite
  • Level Desing sublime !
  • Mario Tanuki !!


On aime pas :

  • Un facilité déconcertante à trouver des vies
  • Challenge zéro lors des premiers monde
  • Street pass simple gadget
  • Reconnaissance de mouvement anecdotique...

2 commentaires:

  1. Tu oubli de préciser que Nintendo nous offre des vies comme des ptit pains dans cet épisode ... Je l'est fini avec plus de 100 vies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, Nintendo nous donne des vies assez facilement.

      Supprimer

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate