mardi 13 novembre 2012

[La Critique qui Spoil] Skyfall 007

Spoilers Inside !!!


Le dernier Bond en date cartonne un peu partout dans le monde, est c'est amplement mérité ! Apres un bon Casino Royale et un bancale Quantum of Solace, Sam Mendes semble avoir trouvé la formule miracle pour faire de Skyfall l'un des meilleurs James Bond !

Le film commence en pleine mission de Bond. Il doit récupérer un disque dur contenant la liste de tout les agents infiltrés chez les terroristes dans le monde ! Accompagné de la charmante Eve (Naomie Harris), James se lance à la poursuite du méchant Patrice dans les rues et sur les toits d'Istanbul. Le tout se fini sur un train, alors que Bond est en train de se battre, Eve reçoit l'ordre de M (Judi Dench) d’abattre la cible. Mais la balle fini dans Bond qui est considéré comme mort ...
Après un piratage du PC de M, un attentat sur les locaux du MI6 et un chantage sur la liste volée, James refait surface (3 mois après sa présumé mort) pour épauler sa chef qui est en bien mauvaise posture après les évènements, et qui doit aussi rendre des comptes à une commission d’enquête contre son service ... Et celle qui a signée sa mort est aussi celle qui le remettra dans le costume.

D’ailleurs, c'est peut-être elle, M, la véritable James Bond Girl du film. Tout tourne autour d'elle. Le Premier Ministre et Mallory (Ralf Fienes) le responsable des Services Secrets et de la Sécurité Intérieure Britannique veulent la voir prendre sa retraite suite au vole de la liste des agents infiltrés et la responsabilité de la mort de plusieurs de ses hommes. Et le grand méchant Silva (Javier Bardem), un ancien agent 00, veut la tuer pour vengeance. Bien plus active que dans les précédents opus de la saga, elle ne se cantonnera pas à rester derrière son bureau, du moins dans la deuxième partie du film où elle épaulera son fidèle 007 jusqu'au bout. Et comme d'habitude, Judi Dench est parfaite dans le rôle de la piquante mais attachante M.

Pour le méchant, Javier Bardem campe merveilleusement bien le blond platine Silva. Cruel, psychopathe  ambigus ... Bardem devient l'un des meilleurs méchant de la licence. Comme dit plus haut, cet ancien agent veut sa vengeance sur M qui l'a plus ou moins laissé pour mort. Et pour cet expert en piratage informatique, tout semble lui être facile. Son plan est d'ailleurs assez bien mené quoi qu'un peu tiré par les cheveux. Tout ça pour se faire capturer et ainsi mieux approcher M et la tuer. Mais bien sur, c’était sans compter sur Bond qui sauve de justesse sa chef (avec l'aide de Mallory et Eve tout de même).

Un James Bond qui touche le fond dans cet épisode pour mieux se relever ensuite ! Il "savoure" sa mort en buvant et couchant. Si bien qu'il n'est plus que l'ombre du James Bond d’antan et doit sa réaffectation au désire de sa supérieure. Si le scénario se concentre sur M, 007 n'est pas oublié et son enfance nous est dévoilé, le final (explosif) se passe d'ailleurs au manoir Skyfall (tiens ...) en Ecosse, lieu de résidence de lui et ses parents avant leur mort ... Daniel Craig peut se vanter d'être l'un des meilleurs Bond, si ce n'est LE meilleurs. Le costume est fait pour lui, indéniablement et si plusieurs personne le trouve trop "allemand" et pas assez British, il faut se souvenir que le personnage est d'origine Suisse ...

Si les persos principaux sont parfaits, les seconds rôles le sont aussi. Naomie Harris est sublime en Eve, aussi bien sur le terrain au coté de Bond que dans les bureaux ... Ralph Fiennes est parfait en Mallory. Et Q est admirablement jouer par le jeune Ben Whishaw. Et si les fans de la saga seront surpris de  retrouver un Q si jeune, ils le seront encore plus lors de la toute fin du film ...
Enfin, parlons de la jeune française Bérénice Marlohe. Tout un tapage médiatique autour d'elle pour 15 minutes dans le film, extrêmement dommage. Son jeu en Séverine, la maîtresse de Silva est pourtant crédible et intense.

Coté technique, Mendes s'en sort très bien sur sa mise en scène avec des scènes d'actions enfin lisibles ! On sait ce qui se passe, comprend qui poursuit qui, ect ... D'ailleurs, mention spéciale pour la course poursuite du métro au tribunal, assez stressante, ou encore la beauté de la scène de bagarre dans l'immeuble de Shanghai avec le jeu des vitres et des lumières  De toute façon, de manière générale, la photographie du film est sublime, rarement un Bond nous avait offert cela !

Skyfall fête comme il se doit les 50 ans de la licence au ciné en parsemant si et là des clin d'oeil aux anciens opus, mais aussi avec le retour d'une petite dose d'humour qui avait plus ou moins disparue depuis pas mal d'épisodes. C'est même plutôt une auto dérision des propres code de la saga. Ainsi, attendez vous à voir une Aston Martin DB5 avec siège éjectable et mitrailleuse dans les phares avant, la même que dans Goldfinger tout comme la mini radio, ou encore des dialogues cultes et autres références appuyées aux opus précédents (le stylo explosif, la bouteille whisky daté de 1962, ...)

Et c'est d'ailleurs à la toute fin que Skyfall renoue avec les anciens épisodes, avec la révélation de Naomis Harris, qui tel un Joseph Gordon-Levitt à la fin de The Dark Knight Rises, nous apprend son nom (je ne le dirais pas, oui il faut quand même des surprises :) ) ainsi que le nouveau bureau du nouveau  M(allory) qui est un hommage appuyé au 16 premiers Bond ...

Avec une touche d'auto dérision, de l'émotion, des scènes d'action mémorables, un scénario plus intimiste qu'il n'y parait,le tout sans temps mort et admirablement bien réalisé, Sam Mendes nous livre un James Bond comme on aime, voir même mieux que la plupart des opus de la saga ! Un must que les quelques incohérences trouvées ne gâches en aucunes façons ! Je ne peux que vous le conseiller !

1 commentaire:

  1. Très bonne critique. J'ai aussi bien aimé ce James Bond, bien meilleurs que le précédent !

    RépondreSupprimer

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate