vendredi 18 janvier 2013

[Critique] Assassin's Creed III - Wii U

Le dernier des Mohawks


Le voila enfin ! Le  nouveau Assassin's Creed ! Exit Ezio et Altaïr, place à Connor Kenway, héros de ce Assassin's Creed III qui prend place en plein dans la Révolution Américaine !
Un nouvel épisode à la hauteur des précédents ? Ubisoft a fait du bon boulot ? Réponse juste en dessous !


Assassin's Creed III commence juste après les évènements de Assassin's Creed Revelations. Desmond et toute sa petite bande arrive enfin au Grand Temple de la Première Civilisation. Là, Desmond va incarner un nouvel ancêtre : Connor Kenway, jeune amérindien que l'on suivra avant, pendant et après la Révolution Américaine, période historique au coeur de cet épisode. Ce n'est pas tout, car ce bon vieux Desmond va être également actif en partant chercher des sources d’énergie pour alimenter le Grand Temple en vue de sauver le monde de la grosse catastrophe du 21 Décembre 2012 ... On alterne donc entre passé et présent tout au long du jeu.

L'équipe Desmond au complet

Bien que Connor soit le perso principale du jeu, on commence pourtant notre voyage dans les souvenirs des ancêtres de Desmond en incarnant non pas Connor mais Haytham Kenway, son père, dans un prologue peut-être un peu trop long qui mais se conclu de manière assez surprenante !
Ce prologue qui sert également d'entrainement nous dévoile les nouveautés apportées par Ubisoft sur son moteur maison. L'AnvilNext nous bluff par ses graphiques! Tout comme le réaliste et la fluidité de l'action. La gestion du temps est de la partie, aussi bien le cycle jour / nuit que la météo. Enfin, la neige qui est la grosse nouveauté de cet épisode est d'un réalisme criant ! Le son et la modification apporté lorsque l'ont marche dedans est réaliste. J'ajoute que désormais  nous subissons la physique des éléments. Par exemple, vous aurez plus de mal à marcher ou courir dans la neige, dans l'eau ou sur une pente raide. Je ne me rappel pas avoir eu ça dans les anciens épisode. Si ? Par contre  les missions en hiver ne sont pas nombreuses, et c'est regrettable tant l’atmosphère de cette saison est retranscrite à merveille.


Concernant l'histoire. Le scénario est plutôt bien construit. Le contexte historique en est bien entendu pour beaucoup. En résulte une histoire prenante et passionnante se déroulant dans la Révolution Américaine sur fond de l'habituelle guerre Assassins - Templiers, avec en prime des rencontres avec de vrais personnages historiques de cette époque comme Georges Washington, Charles Lee ou encore Benjamin Franklin, sur une durée qui commence en 1754 et se termine en 1783. En ce qui concerne les passages avec Desmond dans le présent, s'ils n'ont rien de vraiment transcendants, ils s’avèrent riches en infos et révélations sur l'histoire développée depuis le premier opus. Desmond est également bien plus actif que dans les précédents épisodes et nous offre une petite parenthèse entre les phases historiques de son ancêtre. Néanmoins, elles sont bien moins prenantes et on retournera sans trop tarder dans l'Animus pour retrouver Connor. De toute façon, ses phases sont assez minimes niveau durée de jeu, dommage d'ailleurs. Le solo de Connor est quant à lui plus diversifié. Les développeurs ont entendu les critiques faites sur les situations répétitives des précédents épisodes. Ainsi, nous auront droit ici à pleins de situations différentes  De l'escorte à la filature, en passant par des batailles, des infiltrations ou encore des sauvetages.

Se balader dans les arbres est un vrai bonheur !

Connor est très très habile. Se balader d'arbre en arbre n'aura jamais été aussi fluide est facile ! Les décors sont d'ailleurs fait pour ça. Ainsi, on peut tranquillement courir sur un chemin, bifurquer pour s’accrocher à un rocher, sauter de là pour continuer notre courses dans les arbres sans ralentissements, avec une fluidité renversante ! Et c'est pareil dans les villes, d'autant plus que maintenant, on peut facilement sauter au dessus d'un obstacle pour ne pas qu'il nous ralentisse dans notre course.

Mais Connor est aussi très habile au combat. Les ennemis sont plus "intelligent" que dans les anciens épisodes mais aussi plus agressif, n'hésitant pas à venir au combat directement alors que certains resteront à l’écart pour vous tirer dessus. Pour s'en sortir, Connor possède une ptite palette de mouvements qui lui permettrons, après avoir parer une attaque, de tuer la victime, le désarmer  le saisir ou le frapper. Mais attention, quelques soldats résistes à certain type d'attaques, auquel cas il faudra adapter notre style de combat. Enfin, pour parer les coups de feu, rien ne vaut le bouclier humain. Coté armes, Connor sait aussi bien manier le sabre que son tomahawk, des armes à feu (qui mettent un temps fou à se recharger), son arc ou encore une dague à corde assez sadique, permettant de planter et amener à nous un ennemis, ou encore le pendre à une branche si c'est exécuté depuis un arbre.

Toi tu va goûter à mes lames !

La zone de jeu de ce nouvel épisode est gigantesque ! A elle seule, Frontière est déjà plus grande que Rome de Brotherhood. A coté on découvrira les grandes villes New-York et Boston version XVIIIème Siècle ainsi que le Domaine Davenport, lieu de vie de Connor et son mentor Achilles. Le monde est bien entendu un monde entièrement ouvert où l'ont pourra gambader quand bon nous sembles avant de lancer la suite du scénario. Plein de missions secondaires vous y attendent d'ailleurs, pas du tout répétitives ... bon peut-être un peu mais assez diversifiées. Les missions Domaine, là pour améliorer, augmenter et gérer votre domaine en sont une grande partie, tout comme la collecte de trésors ou encore les missions navales.
Ces dernières sont d'ailleurs l'un des points fort du jeu ! Prenantes et bien réalisées, les missions navales nous envoies à bord de l'Aquila, grand navire dont Connor est le capitaine. Au programme : des superbes batailles navales et des chasses aux trésors. Le gameplay de ses phases est sans accrocs !  L'océan est sublime que ce soit en temps clément ou en pleine tempête. Un véritable jeu dans le jeu ! On en redemande !

Nous avons un cap !

La chasse fait également son apparition avec cet épisode. Un grand nombre d'animaux sont donc à chasser dans l'immense zone de jeu. Les dépecer vous donnera plusieurs "matières" nécessaire pour la construction de matériaux. Pour chasser, trois manière de procéder. Soit la manière brute, on cours et hop on choppe l'animal quand il fait un demi tour par exemple. La manière pépère  un ptit coup d'Arc ou de pistolet. Ou la manière silencieuse, on se cache dans les hais, sur les arbres, on guettes, on pose des pièges et on envoi des appâts. Si l'ont peut chasser, n'oubliez pas que vous pouvez également être chasser ! Puma, loup ou autre élans viendront se frotter à vous. Lors de ces phases, un séquence QTE viendra vous filer un coup de main pour prendre le dessus sur le féroce adversaire. Notez que le réalisme des mouvements et de la ptite vie des animaux est très bien respecter. Il ne sera pas rare de tomber face à un combat de bois entre deux élans, ou un loup attaquant un autre animal ou humain.

Bambi ??

Je passe en vitesse sur le multi que j'ai testé un tout petit peu. Un multi plutôt efficace est bien mené, mais qui peine à trouver son publique sur Wii U ... Pourtant il y a plusieurs modes de jeu au mécanismes assez bien foutus (capture de la zone, assassina, ect), le choix entre plusieurs skin pour son perso, un classement online, des grandes maps ... Mais assez vide de monde. Si ça aurait été un multi vite fait sans grande ambition, j'aurais compris, mais là nous avons un vrai multi bien mené, proposant de vrai choses. Un plus non négligeable dans la déjà grande durée de vie du soft !

On arrive au point qui faches. Le jeu est entaché par de nombreux bugs. Bien souvent, il s'agit de bug de collision, de son, de personnages qui se retrouve dans des endroits ou situations vraiment invraisemblable  Bref des bugs qui font marrer. Mais il arrive parfois qu'on a affaire avec des bug qui empêchent certaines actions ou carrément freeze la console. On a l'impression que l'équipe en charge du débogage n'a pas du tout fait son boulot ... Bon, en même temps, vue l'immensité du jeu, je comprend que quelques bugs soit passés à la trappe, mais quand même ... Heureusement, quelques mise à jours en ont déjà réglés certains ... mais ils y en reste encore beaucoup !
On termine avec le GamePad, clairement sous exploité. Ok, cette version Wii U nous offre un écran de jeu vierge de tout hub, qui se retrouve transférer sur l’écran du GamePad accompagné d'une carte. Mais l’aspect écran tactile se résume à un léger zoom ou dézoome en tapotant deux fois la carte, à appeler son cheval avec en touchant l'icone appropriée ou encore à choisir son arme de la même manière  après être entrer dans le menu en laissant appuyer la touche R. C'est déjà bon bien sur, mais j'aurais bien vu la possibilité d'annoter sa carte sur l’écran tactile, ou encore de choisir son arme sans que l’écran de la tv nous montre le même menu.
Reste l'option de jouer sans la tv, tranquillement sur l’écran du GamePad qui est assez cool. Surtout que le graphisme ne perd pas trop en qualité.



Conclusion

Assassin's Creed III nous offre un jeu immense, couplé avec une durée de vie tout aussi immense. Connor succède sans mal à Altaïr et Ezio dans une campagne solo passionnante, longue, pas avare en surprise et rebondissement. Le contexte historique et géographique nous emmène sans mal dans une autres époque où l'ont prend plaisir d'évoluer. Quant au multi, il est bien huiler, complet et efficace ajoutant de longues heures à un solo déjà conséquent ! Techniquement très travaillé, il soufre juste de plusieurs bugs que Ubisoft tente d'éradiquer à coup de mise à jour ...



J'aime :

L'immensité des trois zones de jeu.
La beautés des paysages.
Le gameplay souple et fluide.
L'histoire et le contexte historique.
Le multi.
On ne s'ennuis JAMAIS tant il y a des choses a faire !
Les graphismes et la physique des éléments.
Jouer uniquement sur son GamePad.

J'aime moins :

Les nombreux bug.
Le GamePad sous exploité.
Une IA pas tout à fait parfaite.
Les phases trop courte avec Desmond.

1 commentaire:

  1. Bon test, mais quelques fautes qui se baladent ... sinon je partage ton avis sur le jeu !

    RépondreSupprimer

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate