mercredi 2 janvier 2013

[Critique Ciné] Le Hobbit : Un Voyage Inattendu

De retour en Terre du Milieu !


Peter Jackson nous offre un nouveau voyage en Terre du Milieu après une trilogie du Seigneur des Anneaux très convaincante.
L'histoire de "Le Hobbit : Un Voyage Inattendu" se déroule 60 ans avant les aventures de Frodon et sa communauté. On retrouve Bilbo qui part pour sa première aventure, et pas n'importe laquelle ! Tenter de déloger le terrifiant Dragon Smaug de La Montagne Solitaire, ancien royaume des Nains ! Accompagné de 13 Nains et du magicien Gandalf, c'est partie pour une quête qui changera la vie de ce tranquille petit hobbit (et celle de son neveu Frodon par la même occasion ...).

J'avais lu ici et là que le début du film est extrêmement ennuyant ... FAUX ! Le film commence en nous contant l'histoire des Nains d'Erebor et comment ils se sont fait "voler" leur royaume par le Dragon. On arrive ensuite à Cul-de-Sac, où le vieux Bilbo prépare sa fête d'anniversaire de ses 111 ans tout en écrivant ce que nous allons voir par la suite ... Une occasion pour les fans de retrouver Elijah Wood en Frodon et Ian Holm en vieux Bilbo. Cette introduction permet à Peter Jackson d'installer une cohérence avec sa trilogie précédente. Le film commence quelques minutes avant l'arrivée de Gandalf dans "La Communauté de l'Anneau" et tout est là pour correspondre au plus prés au film. Ainsi, on quitte Frodon un livre en main alors qu'il annonce à son oncle qu'il part surprendre Gandalf dans son approche de la Compté.

Ce n'est pas le seul "clin d'oeil" à la trilogie. Pleins de petits éléments s'y retrouvent, d'un simple dialogue à des actions qui trouvent leurs origines dans ce film où qui sont copiées collées à celle du "Seigneur des Anneaux". Espérons que ce principe continuera avec les deux autres films, histoires d'avoir six films cohérents du début jusqu'à la fin.

Bref, revenons au film. Apres le passage nostalgique avec Frodon et Bilbo, on retrouve se dernier 60 ans avant, où un magicien gris et 13 Nains l'ont embarqués pour une quête quasi impossible. C'est un grand plaisir de retrouver Ian McKellen dans le rôle de Gandalf le Gris ! Il est d'ailleurs plus "magicien" que sage dans cet épisode. Les treize nains (dont le père de Gimli : Glóin) apporte un peu de fraîcheur et humour dans le film. Et ne vous inquiétez pas, on ne se perd pas dans tout ses nombreux personnages. Quant au nouveau Bilbo, Martin Freeman, il est parfait dans le rôle du hobbit septique à partir à l'aventure.

Une aventure longue de 2h45 en gros, avec bien sur quelques longueurs mais tellement de magie et de grands moments qu'on le lui pardonne facilement. Les décors sont toujours aussi beaux et la musique renversante. La chanson des nains est particulièrement réussie. Quant au effets spéciaux, ils sont parfaits. Le Roi Gobelin est superbement bien réalisé et Gollum est encore plus réaliste ! L'action est bien entendu bien présente grâce au Trolls, Orcs ou encore Gobelins qui viendrons se frotter à la petite troupe.

Concernant les ajouts de Jackson par rapport au livre (attention Spoilers !), ils sont assez justifiés dans la mesure où ils sont repris des annexes de Tolkien et mettent en lumière des évènements manqués dans la Trilogie ou encore passés sous silence dans le livre. Ainsi, dans le livre, Gandalf doit partir pour des affaires, sans plus de précisions. On apprend dans le film qu'il est en faite partie pour un Conseil Blanc avec Elrond, Galabiel et Saroumane, qui nous apprend que Sauron, alors appelé le Nécromancien, reprend ses forces ... Bon, ce n'est pas vraiment au même moment que dans le livre, mais l'intention est là. Tout comme le passage avec Radagast le Brun qui est repris du livre "La Communauté de l'Anneau". Le tout est là pour nous informé que Sauron reprend ses forces petit à petit ...
D'autres ajouts sont là, moins nécessaire, comme l'Orc Pâle et sa querelle avec Thorin ... mais le film respecte globalement le livre, et c'est ce qu'on lui demande avant tout !

Malgré tout, "Le Hobbit : Un Voyage Inattendu" est grandiose, magique, épique et surprenant, avec une dose d'humour et d'action. On se laisse embarquer dans l'histoire facilement par les décors et effets spéciaux réalistes. Le tout sur un ton plus "enfantin" que "Le Seigneur des Anneaux". Alors oui, si l'on a lu le livre, il y a de légères différences, mais elles ne gâchent en rien le plaisir du film qui reste LE film de cette fin d'année. Une fois sortie de la séance, la seule envie c'est de voir la suite ! Mais ça ne sera pas avant décembre 2014 ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate