lundi 10 mars 2014

[CRITIQUE] Donkey Kong Country : Tropical Freeze - Wii U


Apres avoir réussi avec succès son retour sur Wii avec Donkey Kong Country Retuns, Retro Studios tente de confirmer le tire avec une suite sur Wii U. Le premier DKC en HD tient-il toutes ses promesses ? Réponse juste en dessous ...
Une histoire de froid ...

Le jeu commence lors de l'anniversaire de ce bon vieux Donkey Kong. Un anniversaire qui tourne court quand les Givrés, une armée de vikings pingouin / morses (!!), viennent envahir l'île de Donkey Kong, jetant par la même occasion un froid glaciale dans l'univers du gorille. Parachuté à des lieux de son paradis tropical, DK va devoir éjecter chaque sous-fifre glaciale pour remonter jusqu'au chef des Givrés et ainsi ramener l'été sur son île.
Oui, un scénario rikiki qui n'est qu'un prétexte pour lancer le joueur dans plus de six mondes à la plate-forme diabolique ! Une habitude chez Nintendo dans ce type de jeu ...

Une aventure difficile !

Dans la ligné de DKC Returns, Tropical Freeze nous offre de la plate-forme pure ... et dure ! Une difficulté très old-school qui vous fera mordre les doigts le long des six mondes qui compose le jeu.
Chaque monde a son thème bien à lui. Vous passerez de la jungle luxuriante aux ruines d'anciens temple, en passant par des mines de lave par exemple. Comme dans les anciens volets, on alterne entre niveaux à pieds, passages en chariot sur rails, sur dos de rhino, en tonneau fusée, exploration de fond marin ... car oui, les phases aquatiques font leur grand retour dans cet épisode Wii U après avoir boudée l'épisode Wii
Comme dit plus haut, la difficulté de certain passage est plutôt élevée. Les moments de dépressions donnant envie de jeter son pad à travers la pièce en lançant un bon juron seront nombreux ... mais la joie une fois fini le niveau n'en sera que plus grande ! Ainsi, il faudra quasiment faire du par-cœur sur certain passage pour s'en sortir. Les divers bonus dispo dans la boutiques de Funky Kong vous aideront à tenir le coup, mais votre stock de ballons rouge risque de se vider aussi rapidement que vous l'avez rempli. Car en plus de devoir sauter où il faut ou s’accrocher quand il faut tout en évitant quelques pièges, il faudra également faire avec l'inertie propre à Donkey Kong ... Et je ne vous parle pas des phases sous l'eau où l'inertie est encore plus accrue ...

Bref, malgré la grosse difficulté du jeu, on prend tout de même plaisir à découvrir les nouveaux mondes ou niveaux même si un certains manque de nouveautés ce fait sentir. Bon, certains niveaux offre un changement de vue qui dynamise légèrement l'action notamment lors des niveaux en chariot ou quand on passe de tonneau en tonneau. Certains niveau sont même en ombres chinoise de toute beautés mais c'est tout de même assez proche de l'épisode Wii, pas de véritable grosse surprise. Mais les monde s’enchaîne avec plaisir tout de même !


Les pièces de puzzle et les lettres KONG sont toujours de la partie, planquées dans les niveaux. De quoi rejouer les niveaux jusqu'à l'obtention de ces bonus qui permettent de débloquer le fameux Monde 7. Enfin, un mode chrono est également présent. Dans ce mode, ils faut battre le meilleurs temps. Un classement en ligne est disponible et il est également possible de diffusé la vidéo de son exploit.

Quatre Kong et deux joueurs ...

DK peut compter sur sa famille pour lui donner un coup de main ! Certains niveau propose donc un deuxième Kong. Ainsi, en plus d'augmenter votre vie qui passe de deux cœurs à quatre, c'est également le gameplay qui change sensiblement en fonction du Kong choisi ou obtenu. Avec Diddy, on peut planer quelques secondes. Avec Dixie qui signe ici son retour, on peut s'envoler quelque instant avec sa couette hélicoptère. Enfin avec Cranky jouable pour la première fois, on peut rebondir grâce à sa canne, aussi bien sur les ennemis et les pics. Les niveaux se re-découvre donc différemment en fonction du Kong obtenu ou choisi. Même les affrontements contre les boss change. De plus, l'aide d'un des autres Kong permet souvent de découvrir quelques passages menant à une pièce de puzzle ou lettre KONG, inaccessible à DK tout seul.
Pour terminer avec les Kong, une fois 100 bananes atteinte, on débloque le Pow-Kong, qui permet d’éliminer tout les ennemis à l’écran en les transformants en objet plus ou moins utile. Des ballons rouge avec Diddy, des cœurs en or avec Dixie et des pièces avec Cranky.


Notez qu'un mode coopération est disponible. Je n'est malheureusement pas pu le tester, mais tout les tests s'accorde à dire qu'il n'est pas vraiment réussis. Le deuxième joueurs contrôle bien entendu un des trois Kong dispo. Je mettrais à jour ce test après avoir tester ce fameux mode co-op.

[Mise à jour]  J'ai enfin pus tester le mode Co-op. Autant vous le dire direct, ce n'est vraiment pas fameux ! A l'inverse des New Super Mario Bros. Wii et Wii U ou encore du récent Super Mario 3D Worlds, ici la caméra reste centré sur Donkey Kong. Une mort certaine attend le deuxième joueur si il est trop lent et qu'il sort de l'écran de jeu. Il peut ce mettre en bulle pour l’éviter mais bon. De plus, les deux joueurs partage le même compteur de vie ... super. Bref, pas du tout convaincu de ce mode co-op qui aurait pu être largement mieux en proposant pourquoi pas un joueur sur le Gamepad et un sur la tv.

Des graphismes et des musiques qui donnent la banane !

Qui dit Wii U, dit HD. On peut dire que Donkey Kong fait son entrée dans le monde de la haute définition par la grande porte ! C'est jolie, coloré, beau. Chaque monde regorge de détails en arrière plan, rendant le tout bien plus vivant que l'épisode Wii. Retro Studios montre qu'il maîtrise bien le sujet. Aucun ralentissement, tout est fluide. Donkey et toute sa clique n'ont jamais été aussi beau, mention spéciale pour la fourrure du primate ! Ce n'est peut-être pas la claque de l'année, mais c'est très très jolie. Chapeau également pour les rares niveaux en ombre chinoise où seul la cravate rouge de Donkey ressort. Enfin, les niveaux aquatiques sont de toute beautés aussi, dévoilant de très beau jeu de lumière et de couleur.


Et il n'y a pas que les graphismes qui sont beaux, la musique est elle aussi très réussie. Entraînante, des fois calme, des fois rythmée. Rock ou douce. S'adaptant à l'action. C'est une réussite en tout point. Bon, ce sont des classiques de la saga, mais à la sauce d'aujourd'hui. Même les niveaux aquatiques retrouvent leur musique de leur début. Bref, les nouveaux venu dans la saga adoreront, les anciens auront plaisir de retrouver les thèmes de leur enfance remis aux goûts du jour.

Une jouabilité aux poils avec n'importe qu'elle manette !

Fait rare sur Wii U, le GamePad n'est utilisé QUE pour le off-tv ! Quand on lance sa partie, le  jeu nous demande si on veut l'affichage sur la tv ou sur le GamePad. Si l'ont choisi la tv, le GamePad reste noir. Pas de détection de mouvement, de souffle ou utilisation de l'écran tactile. Un choix assez unique sur Wii U. Mais vaut mieux ça que des fonctions qui alourdissent le gameplay ou qui sont tout simplement ratées.
De plus, il est possible de jouer avec presque n'importe quel pad de la Wii U : Pad Pro, Wiimote, Wiimote + Nunchuk.


Question jouabilité, il faut prendre en compte que Donkey pèse son poids, qui se ressent dans l'inertie du primate. Un peu comme pour Mario dans les New Super ..., il faut donc faire attention à sa course et quand s’arrêter pour ne pas tomber dans le vide. Pareil pour les sauts. Une difficulté qui s'ajoute à celle des niveaux, mais qui se maîtrise plutôt vite. Ça rend le jeu plus technique qu'il n'y parait. Et comme dit plus haut, sous l'eau cette inertie est décuplé rendant ces passages bien plus difficile et technique.

Conclusion

Apres l'avoir fait revivre sur Wii, Retro Studios sublime Donkey Kong sur Wii U ! Donkey Kong Country : Tropical Freeze est une vrai pépite ! Un bon jeu de plate-forme à la difficulté old-school qui risque de rebuter les jeunes joueurs ou les novices habitués aux aides qu'on peut trouver dans les New Super Mario. Et même si ils jouent dans la même court, Mario et Donkey sont radicalement différent. Le premier (Mario) est une pure merveille en level-design, mais s'adresse aussi bien aux novices qu'aux experts. Le second (Donkey) est également une merveille en level-design, mais il est bien plus technique et surtout difficile, s'adressant avant tout aux expert dans le domaines ou aux plus patients qui ne risquent pas de jeter la manette à travers la pièce aux bout de la énième perte de vie ...
C'est surement le seul jeu qui nous fait autant hurler de haine envers les développeurs, mais qui fait de chaque fin de niveau un véritable moment de bonheur et de plaisir tant on en a galéré pour en arriver là !


J'aime
  • Les graphismes
  • Les musiques
  • Le gameplay aux petits oignons
  • La longueur des niveaux
  • Une difficulté bien rare de nos jours mais terriblement jouissif !
  • Une rejouabilité excellente, surtout si on vise le 100%
J'aime pas :
  • Le mode co-op
  • Une utilisation bien limité du GamePad pour une exclusivité Wii U
  • Des novices qui risquent de laisser tomber le jeu face aux nombreuses perte de vie ...

2 commentaires:

  1. "Notez qu'un mode coopération est disponible. Je n'est malheureusement pas pu le tester"

    "J'aime pas : Le mode co-op"

    Hmmm OK :D

    RépondreSupprimer
  2. lol effectivement. J'ai entre temps pu tester le mode co-op, et j'ai zappé d'en parler dans ma critique alors que j'ai pensé à mettre à jours les + et -.

    RépondreSupprimer

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate