jeudi 4 décembre 2014

[CRITIQUE] Hyrule Warriors - Wii U



Quand Dynasty Warriors rencontre la saga The Legend of Zelda, cela donne Hyrule Warriors. Un rejeton qui mix donc les deux genres, empruntant aussi bien les codes de la saga des Musou que ceux des légendaires quêtes de la Triforce. Pour le meilleur et pour le pire ? Et bien oui ! Mais quel pied tout de même !


Une histoire pas vraiment Légendaire ...

Qui dit Zelda, dit forcement Triforce et tout ce qui va avec dans le scénar’. Pas de surprise de ce coté là donc. En gros, la paix règne depuis X temps sur le Royaume d’Hyrule, quand soudain une sorcière répondant au doux nom de Cia vient foutre son bordel en attaquant le château d’Hyrule. Link, n’écoutant que son courage vient épauler Zelda et Impa pour repousser les forces ennemies. Sauf qu’à la fin de la bataille, la valeureuse princesse est introuvable … On découvre un peu plus tard que la sorcière avait pour rôle de maintenir l’équilibre de la Triforce depuis toujours, et qu’à force de mater Link dans ses aventures, elle en est devenue éperdument amoureuse, au point de jalouser Zelda, plus ou moins liée au Héros. Voila le pourquoi du comment la gentil sorcière a retourner sa veste. Aurait-elle enlevée la Princesse ??
Passionnant non ? Je vous rassure, la suite est un peu plus palpitante. Notamment avec un twist bien trouvé pour nous faire revenir dans les mondes d’Ocarina of Time, Twilight Princess et Skyward Sword ! De toute façon, on ne joue pas à ce jeu pour son scénario.


Habillage Zelda …

Tout les personnages sont issus de la saga Zelda sauf Cia, Lana, Volga et Iscerro, créés spécialement pour le jeu. On retrouve donc plusieurs personnages jouable bien connus : Link, Zelda, Sheik, Darunia, Ruto la Princesse des Zoras, Machaon, Midona (sous sa forme transformé du début de Twilight Princess), Xanto, Fay et Ganondorf. Des personnages tous issus de trois jeux de la saga Zelda déjà cité plus haut.
Il en va de même pour les ennemis et environnements, eux aussi repris de la saga de Nintendo. La plaine d’Hyrule, le Lac Hylia et son temple d’Ocarina of Time, Celestbourg, Palais du Crépuscule, Gorges de Lanelle, Vallon du Sceau, ect ect … autant d’environnement connus pour les fans de la saga, un peu retoucher pour s’adapter au soft. Pour les ennemis, on retrouve tout le bestiaires des trois opus, ainsi que quelques boss emblématique comme Ghoma, King Dodongo, Manhandla, le Banni, Pyrodactilus ou encore Dark Link. Bref, on est en territoire connus, surtout que la plupart des ennemis / perso reprennent leur apparences d’origine. Enfin, niveau arme, c’est également la reprise de la plupart des armes de la saga, tout comme les objets (Bombes, grappin, arc, boomerang …)
Pour les musiques, il s’agit de remix à la sauce Warriors de grands thèmes de la saga Zelda. Il y a les mêmes bruitages que depuis le premier épisode pour les ouvertures des coffres ou la découverte d’un secret. D’ailleurs, l’ouverture des coffres se fait avec la célèbre petite cinématique ! Même l’écran de chargement y va de son petit hommage à la saga avec un Link en pixel en route vers un morceau de Triforce !

… gameplay Dynasty Warriors !

Et oui, si l’habillage est totalement dans l’esprit Zelda, le reste nous vient de l’autre saga emblématique du jeu : Dynasty Warriors !
Ainsi, on retrouve non pas un monde quasi ouvert, mais plutôt des stages. Avec des forts et des postes à prendre. Il n’y a pas un ennemis si et là, mais plutôt des hordes d’ennemis ! Et bien sur, comme dans tout Dynasty Warriors, les attaques envoient valser tout ce monde plus ou moins loin. Quelques objectifs sont aussi à réaliser en court de partie comme la prise de tel fort, tuer tel capitaine ennemis, ect …
Pad en main, c’est plutôt agréable, avec un bouton d’attaque combiné au bouton des attaques spéciales pour faire des combos. Un pouvoir spéciale activable une fois sa jauge remplie, ainsi que de la magie elle aussi activable une fois sa jauge pleine. Esquive et protection sont également de la partie, tout comme une touche dédié à l’utilisation des objets. Par contre, petit bémol concernant le choix de la croix de direction pour choisir l’objet à utiliser. Cela nous oblige à nous arrêter quelques secondes, ou alors à jongler avec la main droite, pas très très pratique.
Chaque perso peut monter en niveau, jusqu’au niveau 99 pour l’instant, et chaque arme peut être personnalisé avec des compétences. La personnalisation va plus loin avec un système de badge qui permet de faire progresser son perso. Les éléments pour la création de badges sont trouvables dans les petits sacs que laisse un ennemi mort. On peut également gagner du temps pour la progression en niveau des personnages moyennant quelques rubis en échange d’une montée en niveau …


Du contenu à gogo !

Et oui, le jeu n’est pas du tout avare en contenu ! D’ailleurs, depuis sa sortie fin août, je n’ai pas encore réussi à m’en lasser ! Que ce soit le plaisir de prendre des forts, ou bien de faire monter son perso, l’ennuie ne m’a pas encore atteint ! Et que dire sur les nombreux modes de jeux disponibles !

Ainsi, on retrouve le Mode Legende ou se déroule le scénario du jeu avec pas moins de 18 chapitres ! Et c’est sans compter les nouveaux chapitres qui débarque avec les DLC (déjà 5 de plus avec le 1er). C’est dans ce mode que la plupart des perso ce débloque. Chaque chapitre fait progresser l’histoire et demande de jouer avec certains personnages en particulier.
On continu avec le Mode Libre. Comme son nom l’indique, c’est une copie du mode Légende mais avec la possibilité de refaire n’importe quel chapitre débloquer avec n’importe quel personnage. Pas mal.
Ensuite vient le Mode Défis, qui permet de livrer des batailles originales.
Mais c’est surtout le Mode Aventure qui va vous faire perdre un bon paquet d’heure !
Dans ce mode, on est de retour sur la map de Zelda 1 ! Ici, il va falloir progresser de case en case pour débloquer quart de cœurs, armes ou encore nouveau personnage. C’est aussi ici que vos personnages pourront facilement monter en niveau. Concrètement, une case correspond à une mission. En finissant les objectifs, on vous décerne une note (entre A et C), qui permet de débloquer les cases voisines. Mais ce n’est pas tout, car certaines cases resteront muettes tant que vous n’aurez pas exploré et utilisé la bonne carte objet pour débloquer la récompense ou encore la mission.
Bon, je sais, je n’explique pas ça vraiment bien, mais c’est pourtant assez simple à comprendre. Quelques cartes objet sont disponibles sur la carte du monde. En finissant une mission, vous débloquer la carte objet afficher dessus (Bombe, hydro bombe, arc, boussole, ect). Quand une case n’affiche pas la récompense à gagner mais un point d’interrogation, il faut passer en mode exploration et utiliser la carte Boussole pour découvrir comment débloquer la récompense. Ainsi, des étincelles vont apparaître à l’endroit où il faut utiliser une carte objet particulière : un buisson pour la bougie, un mur pour la bombe, ect … C’est comme cela qu’il faut progresser dans ce mode. Alors pour ceux ne voulant pas se taper plusieurs fois des missions juste pour les Boussoles, sachez que les secrets (buisson qui brûle, mur à exploser, etc.) sont les même que dans le jeu original !
C’est un mode vraiment prenant, le cœur même du jeu j’ai envie de dire ! Je ne compte plus les heures passées dessus, et ce n’est pas fini comme d’irais l’autre ! C’est super prenant, on en décolle plus ! Et dire que le premier DLC à ajouter une nouvelle map, intitulé Master Quest … Halala ….

Apres tout ça, il y a aussi la quête des Skulltulas d’ Or ! Et oui, les célèbres araignées dorées font leur retour avec ce jeu ! Il y en a deux dans chaque chapitre du Mode Légende, et quelques-unes sont dispo dans le Mode Aventure. Les trouver permet de débloque une partie d’illustration, qui une fois complète débloque une nouvelle carte bonus dans le Mode Légende, avec cinq mission assez difficile, permettant la monté en niveau rapide et l’obtention de matériaux rare. Petite critique à ce propos d’ailleurs. Si l’araignée apparait au bout de 1000 KO dans le Mode Légende en Facile, ça se corse en Difficile puisqu’il faut un certain personnage équipé avec tel ou tel arme pour la faire apparaitre sur le terrain, en plus de remplir certains objectif en cour de mission. Sauf que ces fameux objectifs, par exemple tuer tel personnage en moins de X minutes avant de faire tel ou tel chose, n’est pas clairement énoncer ! Ainsi on se retrouve avec un texte plein de ??? à la place des noms des ennemis à vaincre et certains objectif à accomplir. Du coup, le joueur aura vite fait d’aller sur le net trouver la solution à son malheur (ce que j’ai fait pour certaines !).

Graphismes ? GamePad ? Nombre de joueur ?

Comme dit plus haut, au niveau des musiques, c’est du tout bon pour les fans de la licence. Aussi bien les remix que les thèmes plus rétro.
Coté graphisme, c’est jolie, mais clairement pas ce que fait de mieux la Wii U (Mario Kart 8 ou Bayonetta 2 par exemple). Mais ça reste plaisant à l’œil hein. Quelques ralentissements se font sentir, mais ça reste rare.
L’écran de jeu peut bien entendu atterrir sur le GamePad si la TV est occupée avec autre chose. Sur cet écran, le jeu reste très agréable et lisible. D’ailleurs, le mode deux joueur utilise assez bien le GamePad, puisqu'il sert d’écran à l’un des joueurs, l’autre ayant son propre écran de jeu sur la TV. Par contre, aucunes option n’est dispo pour jouer sur l’écran de la TV splitté. Je précise que le titre se joue à deux maximum, et cela quelques soit le mode de jeu. Dommage pour certains. Mais quand on voit la baisse graphique du titre quand on est en coopération, c’est peut-être plus saint de ce limité à deux. Dommage par contre que le online ne se résume qu’à une petit option d’entraide entre joueurs dans le Mode Aventure. Pas de coopération en ligne, ni de classement d’ailleurs …

Conclusion

Ce "Zelda Musou" et un must en puissance ! Bon, les graphismes ne sont peut-être pas ce qu’il se fait de mieux sur Wii U, mais ils restent agréables et jolie. Et hormis quelques couacs, le jeu tient ses promesses niveau durée de vie et défouloir. Ne pas oublier que son gros contenu s’étoffe jusqu’au mois de février 2015 avec différent DLC ajoutant aussi bien nouveaux scénarios, que personnages et armes !! Pour 14.99€ les quatre DLC, je ne peux que vous conseiller de franchir le pas ! Apres, il faut aimer le genre beat-‘em-up pour vraiment apprécier ce titre à sa juste valeur.
Le mariage improbable entre ses deux licences a donc donné naissance à un très bon jeu qui fera date sur Wii U et qui rend bien hommage à la saga mythique Zelda ! Nintendo et Koei-Tecmo n’ont vraiment pas fait les choses à moitié ! Et vue le succès que remporte le titre, en tout cas niveau critique, il se peut bien qu’une suite voir le jour dans les années à venir !

J'aime :
  • L'ambiance Zelda !
  • Un mariage entre deux licences bien réussi !
  • Les musiques remixées
  • Un vrai défouloir !
  • Des graphismes jolies
  • Une durée de vie conséquente
  • Du contenu à gogo
J'aime moins :
  • Si on aime pas, on se lasse assez vite
  • Toujours pas de voix pour Link, Zelda, ect ...
  • Un scénario un peu bateau ...
  • Un mode online très limité
  • La recherche des Skulltula pas toujours évidente en Difficile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate