lundi 11 mai 2015

[Critique] Marvel's Daredevil - Netflix


L'une des meilleurs séries du moment ! Et surement LA meilleur série de super-héro !


Avec Marvel's Daredevil, Marvel et Netflix commence un cycle semblable à ce qu'ils ont fait avec Avengers, mais à la TV. Prenez quatre super-héros, offrez leur leur propre série tv, puis réunissez les tous dans une seule et même série. Les quatre élus sont donc Daredevil, AKA Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist, qui se retrouveront tous ensemble dans la série The Defenders. Et comme les séries sont liées à l'Univers Cinématique Marvel (le fameux MCU), rien n'exclu de voir apparaître ses héros tv dans les prochains films Marvel.

Mais bref, concentrons-nous sur ce fameux Matthew Murdock, avocat le jour, justicier la nuit...

Synopsis :
Aveugle depuis ses neuf ans suite à un accident, Matt Murdock développe une acuité extraordinaire lui permettant de combattre pour la justice le jour en tant qu’avocat. La nuit, il devient le super-héros Daredevil, justicier luttant contre l’injustice à New York, plus particulièrement dans le quartier de Hell's Kitchen, corrompu par la criminalité depuis sa reconstruction après l'attaque des Chitauri et aux événements du film Avengers.

Mon avis :
Pour ne rien vous cacher, j'ai plus qu'adoré cette nouvelle série ! A la fois sombre et mature, elle n'a vraiment rien à voir avec les autre show tv de Marvel (Agents of Shield par exemple ...).
On vois clairement que la série n'est pas à mettre devant les même spectateurs que Avengers ou les autres films Marvel. Le ton vraiment sombre, certaines situations ou même scènes choquantes pour les plus jeunes (une décapitation par portière de voiture ... hum hum). Non vraiment, la série ne s'adresse pas du tout aux jeunes fana de Iron Man. D'ailleurs, la série lorgne plus du coté de la Trilogie Dark Knight que des autres show tv sur les super-héros. Arrow a bien tenté cet approche plus réaliste, mature et violente sans vraiment y parvenir. Chose que Daredevil y arrive de manière plutôt naturel.



Pour le casting, c'est du tout bon !
On retrouve le presque inconnu Charlie Cox (Stardust, Boardwalk Empire ...) dans le rôle de l'avocat justicier. Il nous offre un Matt Murdock des plus convainquant, aussi bien sur la dure psychologie du personnage que physiquement. Son enfance et les débuts de son apprentissage pour contrôler ses super sens seront développés via des flash-back lors de la première partie de saison.
L'entourage de Murdock est composé de son meilleur ami et associé, le sympathique Foggy Nelson, interprété comme il faut par Elden Henson (Hunger Games). Et la belle Deborah Ann Woll (True Blood) dans la peau de Karen Page, secrétaire et ami des deux associés. Plus secondaire à l’écran mais toute aussi importante dans la vie de Murdock / Daredevil, on retrouve Rosario Dawson dans le rôle de Claire Temple, l'infirmière attitrée du super héros. Autre personnage important dans la vie de Murdock / Daredevil, c'est le Père Lantom interprété par Peter McRobbie. Enfin, le reporter Ben Urich joué par Vondie Curtis-Hall termine se petit tour d'horizon des soutiens du justicier.


Du coté des méchants, c'est peut-être encore mieux je trouve ! A leur tête, du moins dans cette première saison, il y a Wilson Fisk ! S'il met quelques épisodes à apparaître, une fois que c'est fait on ne voit que lui ! Vincent D'Onofrio nous offre un imposant, fascinant et dérangeant Wilson Fisk, le Caïd donc, même si il n'est jamais appelé comme cela dans la série. C'est à lui qu'on doit la fameuse décapitation, pour sa toute première scène en temps que méchant. Le personnage sera très bien développé et aura droit même à un épisode rien que sur lui, fait de flash-back pour nous expliquer pourquoi Wilson Fisk peut-être aussi bien doux comme un agneau que terriblement violent et imprévisible. Un personnage que j'ai particulièrement adoré ! Tout comme sa compagne à l’écran, la mystérieuse Vanessa Marianna joué par Ayelet Zurer (Lara Lor-Van dans Man of Steel). Son personnage évolue tout au long de la série. Simple directrice d'une galerie d'art, elle va tomber amoureuse de Fisk et être un soutient dans ses moments sombres, le poussant même à aller plus loin quand ce dernier doute. J’espère la revoir dans la prochaine saison, vraiment ! Un vrai coup de cœur !
Bon sinon, on à aussi Bob Gunton en sympathique et râleur Leland Owlsley ou encore Wai Ching Ho en mystérieuse et mystique Madame Gao qui ne nous a pas encore montrée tout son potentiel ...


Ce qui est bien avec une série, c'est que sa permet de vraiment bien travailler l'histoire des personnages. Comme je l'es dit plus haut, certains personnages bénéficient de flash-back pour nous en apprendre plus sur leur passé / enfance et ainsi mettre en lumière le pourquoi du comment ils sont comme cela. C'est le cas de Murdock bien sur, la série s'ouvre d'ailleurs sur son accident qui lui a donné des sens sur-développés. On découvre la relation qu'il avait avec son père, puis les quelques années passés dans un orphelinat dirigé par des nonnes et sa rencontre avec son mentor Stick. On verra aussi plus tard son premier acte en tant que justicier masqué. Les débuts de son amitié avec Foggy son également au centre d'un épisode fait de flash-back. L'autre personnage qui bénéficie presque du même traitement que Murdock n'est autre que Fisk. Son enfance sera au centre d'un épisode. On découvre pourquoi le jeune timide Wilson, couvé par maman et poussé en avant par un papa violent est devenu ce qu'il est.

Et l'histoire dans tout ça ? On assiste donc tout au long de la saison à la monté en puissance de Fisk et son petit groupe pour contrôler Hell's Kitchen. On ne connait pas tout les tenants et aboutissements de son plan machiavélique au départ, mais le brouillard s'éclaircie au fur et à mesure des épisodes. Des trahisons qu'on voit venir sont de la partie, tout comme d'excellents rebondissements ! Parallèlement à tout ça, on voit l’évolution du mal aimé "homme masqué" au justicier Daredevil. Notez que se nom ne sera prononcé qu'à la toute fin de la saison. Entre tout ça, on suit les péripéties de Karen et Foggy dans leur combat contre ce même Fisk, mais du coté de la justice, les deux zigoto n'ayant pas de super sens comme Murdock.
Le point faible du scénario pourrait être la fin de la saison. Je trouve que la fin de Fisk tombe trop rapidement. Pourquoi avoir fait faire tant de chose à Karen par exemple, si c'est pour voir ses travaux réduit à néant grâce à une solution apparue d'un seul coup. Beaucoup trop facile. Comme le sort de certains personnage d'ailleurs, vite expédié. Enfin, un bémol sur le costume du justicier qui apparaît lors des dernière minutes. Si sa conception est bien amené petit à petit lors de la deuxième partie de la saison, il se trouve que je préfère le Daredevil en cagoule et justaucorps noir qu'en costume militaire  rouge foncé ... Pour le coup, Daredevil montre bien son appartenant à l'univers Marvel avec des poses "super-héroïque" qui vont avec le costume ... Non vraiment, ce n'est pas top.
Et justement, pour l'appartenance de la série au MCU, il faut vraiment le chercher pour le voir. Quelques mentions sont fait au événements de New-York (Avengers), mais c'est rare et assez discret. Si cela n’était pas notifié dans le synopsis, on ne ferait vraiment pas le rapprochement. Preuve que la série ne s'adresse pas au même public. Sinon, quelques clins d’œils sont fait à l'univers Marvel et Daredevil en générale (super-héros, Elektra, Stan Lee, ect ...), mais bonne chance pour tous les repérer ^^.


Conclusion

Pour moi, Marvel's Daredevil est l'une des meilleurs série que j'ai pu voir ! Prenante après deux épisodes qui pose les bases, mature, violente, sombre. Les personnages sont vraiment bien travaillés tout comme la réalisation d'ailleurs. Je n'irais pas à dire que la série est un chef-d'oeuvre, mais elle s'en rapproche. La série lorgne d'ailleurs plus du coté de la Trilogie Dark Knight que des show tv actuel sur les super-héros comme Smallville, FlashArrow ou Agents of ShieldNetflix nous prouve encore qu'ils sont vraiment doués pour les séries de qualités  (House of Cards, Orange Is the New Black ...) et j'ai vraiment hâte de voir cette saison 2 au vue des bases déjà posées en cette première saison (je n'en dirais pas plus !). En attendant, j'ai bien envie de revoir les 13 épisodes de cette saison, un grand cru 2015, un vrai kif, croyez moi ! Et si les trois autres séries prévues sont du même niveau, je signe direct un abonnement chez Netflix !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de faire partager votre avis? C'est ici que ça se passe...

Template Designed by Mastemplate